L’art d’avoir toujours raison d’Arthur Schopenhauer

Ce livre vous propose une série de stratagèmes éprouvés (parfois documentés) pour apprendre à maîtriser la dialectique en vue de défendre ou combattre des points de vue en communauté.

Très utile pour détecter les manœuvres d’autrui lors d’une argumentation, mais aussi les parer ainsi que de les contrer.

Véritable manuel de combat linguistique ayant pour finalité d’avoir le dernier mot que vos propos soient justes ou non, car dans ce livre peu importe la cause du débat pourvu qu’il termine à votre avantage.

Évidemment ce livre doit se combiner à d’autres, plus globaux, car il n’est pas forcément bon d’avoir le dernier mot dans certaines situations (cf. Power de Robert Greene)

On sent ici une très forte imprégnation de la langue latine ainsi que d’illustres personnages tels Platon ou Aristote. Il est intéressant de parfois avoir un traducteur de latin, car beaucoup de phrases y sont écrites dans cette langue.

Cet ouvrage est indispensable que vous vous situiez du côté de la vérité ou de la vanité. Il est aussi bon de le lire 2 ou 3 fois afin d’y absorber toutes les subtilités, mais aussi de mieux retenir les principes fondamentaux de la dialectique qu’il contient. Veritas et vanitas, eligere

Partager cette critique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *