Le pouvoir de l’intention – Réalisez tous vos désirs en vous connectant à l’intelligence universelle de Wayne W. Dyer

Ouvrage issu d’une longue série de livres de développement personnel proposé par le stratosphérique docteur Wayne. Le lecteur ayant un parcours littéraire complet sera dans l’obligation de se munir d’un masque à oxygène, car avec Mr Wayne on monte haut, à une altitude jusqu’alors inégalée en littérature contemporaine sans que nous puissions retoucher le sol avant de refermer ce livre aux miracles.

Darwin un jour contestant les objections de Dr Mivart affirmant que changements spontanés d’une espèce non liés à la sélection naturelle pouvaient avoir lieu lui confiait que pour rien au monde il ne quitterait la science pour le domaine des miracles. Il est regrettable que feu Darwin n’ait eu l’immense privilège de rencontrer le père des multivers j’ai nommé Dr Wayne.

Trêve de plaisanterie, oubliez donc vos tables de multiplication ou tout autre raisonnement physique ici nous marcherons sur l’eau et nous échapperons de notre bonne vieille gravité pour aller bifurquer dans l’espace lointain.

Voilà un ouvrage qui aurait mérité d’être cité en exemple dans les Lois du pouvoir de Robert Green dans son chapitre consacré à la création de religions ou autres sectes, car oui l’auteur a tout du vrai gourou, et c’est sans aucun exemple ni aucun respect des lois physiques et biologiques auxquelles nous sommes pourtant soumis depuis notre tendre enfance que notre écrivain céleste nous emmènera dans l’absurdité la plus grotesque.

Pour faire court tout au long du livre l’auteur tentera de vous décrire sous toutes les coutures ce qu’il considère comme l’intention, avec avouons le une vision très personnelle du concept, au travers de ce mot il tentera via divers stratagèmes dialectiques de faire passer des messages vous amenant entre autres à reconnaître son autorité en la matière. Finalement cet ouvrage part probablement d’une grande réflexion de ce monsieur sur la vie en général, le libre arbitre de ses choix ainsi que sur leur sens, mais c’est à notre plus grande tristesse que notre bon vieux Wayne s’est perdu à tout jamais dans les méandres de ses profondes réflexions.

Ouvrage très intéressant pour comprendre comment une secte ou une religion a pu se construire au travers d’un écrit dénué de toute réalité. Ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains, car comme toute théologie, l’esprit fébrile risque de s’y embourber jusqu’à ne plus entrevoir les photons du soleil, ceux-ci allègrement remplacés par la chandelle de la soumission au maître autoproclamé d’un mot aussi plat que nos piètres connaissances sur la nature de la création.

Partager cette critique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *