Les fables de la fontaine de Jean de La Fontaine

Cet ouvrage rassemble un ensemble d’histoires ayant pour objectif d’augmenter la capacité de discernement du lecteur, elles se présenteront en une série de fables mettant en scène pour la plupart des animaux qu’il faudra considérer comme divers types d’humain.

La plupart de ses nouvelles originellement issues de la Grèce antique ont été remises au goût du jour par la Fontaine. On y découvrira les principales erreurs générales que puisse commettre un homme souvent selon son rang ainsi que les conséquences d’un manque de sagesse. Chaque maxime aura donc une moralité qu’il faudra découvrir ce qui n’est pas toujours chose aisée si vous n’avez pas assez bien traduit le vieux français. La lecture demeure agréable de par la prose et les rimes qui n’en finissent plus de rebondir au gré des thèmes.

On se rendra compte que la plupart des expériences de protagonistes de ces fables sont tout à fait transposables dans l’époque actuelle, même celle tirée d’Ésope qui est entre autres l’inventeur présumé de la fable qui date quand même de -325 av Jesus Christ. Il serait donc sage d’accueillir tous ces principes avec intérêt. Il faudra admirer en outre le fait que l’enfant puisse savourer ce conte en n’y percevant que de vagues concepts alors que l’adulte pour y voir la même histoire d’une manière différente.

On apprend aussi dans une des fables la raison de la transformation de maximes basiques en conte d’animaux qui n’est autre que le désir de transmission de principe par un moyen bien plus léger et digeste que la plupart des ouvrages de l’époque, ce qui avouons le lui a plutôt réussit au travers des siècles suivants.

Partager cette critique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.