Candide de Voltaire

Voilà une histoire très enrichissante, ce livre est un classique, car au travers des péripéties de notre jeune candide de grands concepts vont s’en dégager. Nous devons tout d’abord souligner que c’est un livre très bien écrit, il se lit avec une fluidité déconcertante faisant passer beaucoup d’ouvrages pour de rustres écrits. L’histoire quant à elle est riche en rebondissements et pas à un seul instant vous ne vous ennuierez.

Voilà donc candide vivant dans un château protégé physiquement et intellectuellement de tout coté. Son éducation se fait par un maître philosophe qui lui inculquera que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et que cela ne peut que continuer ainsi, car la vie est faite comme cela. Seulement très vite, après avoir été chassé du château à cause d’un amour impossible, le voilà projeté dans un monde bien réel avec toute la violence, la cupidité et la tromperie dont seule l’humanité détient le secret. Il entamera un long voyage ou il retrouvera au fur et à mesure les personnages vivant avec lui lors du début de l’aventure dans ce château utopique, chacun d’eux ayant subi moult tragédies plus horribles les unes que les autres après la séparation initiale.

Les traits humains, eux bien réels dépeints dans l’aventure rentre en confrontation directe avec l’éducation originelle du jeune candide. Ils y seront dépeints avec précision. Nous y apprendrons que tout l’or du monde ne fait pas le bonheur, car celui-ci étant retrouvé en cultivant un jardin et en y menant une vie simple à la fin de l’ouvrage. Nous observerons aussi que la première apparition du bonheur se fit lors d’une rencontre avec une civilisation cachée au reste de l’humanité ne prêtant aucune valeur à l’or et n’ayant été pervertit par ses congénères du fait de ces barrières montagneuses impénétrables.

En conclusion, cela ne sert à rien de courir le monde à la recherche du bonheur ou de vastes richesses, car il se trouve bien souvent dans une vie simple détachée de toute cupidité. En procédant par analogie, afin de protéger ce bonheur de la cupidité du monde extérieur, il est nécessaire d’être entouré de barrières infranchissables et d’être auto suffisant.

Acheter Candide de Voltaire

Partager cette critique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *