Principes d’Économie Politique d’Alfred Marshall

Il m’est difficile de faire une critique potable de cet ouvrage, car celui-ci est tout bonnement gigantesque en termes d’information, je tenterai donc de rester concis. Bien plus qu’un simple livre d’économie, Alfred Marshall nous offre les fondements de l’économie néoclassique composés de non moins de six livres tous aussi palpitants les uns que les autres, car, nous ne nous trouverons à aucun moment le temps long en parcourant ces nombreux chapitres. Cette œuvre peut être considérée comme la suite de celle d’Adam Smith ou de Ricardo, c’est finalement une véritable encyclopédie économique.

Décidément au fil des ouvrages économiques fondamentaux, nous comprendrons de mieux en mieux pourquoi les pays et colonies ayant appliqué les sciences économiques Anglo-saxonnes ont prospéré au travers du monde. Et Alfred Marshall fait partie au travers de son ouvrage de l’un des plus grands promoteurs de l’économie capitalistique faisant passer les économies féodales dans le libéralisme.

Alfred comme Adam se proposera de décrire le monde sous un angle économique, mais cette fois avec plus de détail, tout y sera décomposé, décortiqué. Finalement l’auteur ne proposera pas de théories fumeuses, mais tentera de conceptualiser l’intégralité des relations économiques existantes. Alfred tentera donc de déceler les mécanismes économiques récurrents se nichant dans les relations d’interdépendance des Sapiens, une fois nommée et comprise l’économiste élargira sa réflexion aux dépendances, frictions et effet de celui-ci. Deux principes fondamentaux se dégageront : Le capital et la libre entreprise, ces deux notions fondamentales expliqueront à elle seule la croissance fulgurante de la race Anglo-saxonne dans monde. Il est stupéfiant de voir que des pays (comme la France) n’appliquent pas ces principes fondamentaux qui sont pourtant d’une simplicité extrême et changeant radicalement le cours de la croissance économique d’un pays en un minimum de temps, exacerbant en effet de voir que fut écrit depuis des siècles, testé et validé sur le terrain.

Tout ici sera passé en revue, de l’entreprise industrielle, à l’exploitation agricole en passant par les premières bourses sans oublier la politique des princes & nations. Le terme « Passé en revue » est faible, car dans la réalité, tous ces sujets seront analysés au microscope. De longues analyses de la production, offre, demande, utilité, etc. seront présentes.

Il est amusant de remarquer que la structure de l’ouvrage est vraiment semblable à celle de Darwin ou Adam Smith, la sémantique et le style d’écriture du livre sont parfaits. Rare est de voir une telle osmose entre style, contenu et contenant.

Au final, je vois mal un économiste n’ayant pas lu cet ouvrage au risque d’être pris pour un charlatan, il est aussi conseillé à tout chef d’entreprise ou même à toute personne intervenant dans les milieux économiques. Évidemment, tout leader ou chef politique devrait lui aussi l’avoir lu, mais surtout compris. Ces livres expliquent le monde, la vie, l’humanité. Alfred Marshall est un des pères fondateurs de l’économie néoclassique. Au travers de sa science mise par écrit dans ces tomes, il contribua grandement à l’évolution du monde.

Partager cette critique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *