Pourquoi la tartine tombe toujours du côté du beurre de Richard Robinson

Livre traitant de la loi de Murphy du moins c’était son objectif de base, mais je ne crois pas que l’auteur ait très bien compris la loi de Murphy qui s’explique littéralement par : Si le pire est une option envisageable, il est sûr qu’une personne optera pour cette option.

En fait cette règle est un dicton d’ingénieur qui doit prévoir le pire lors d’une conception afin de pallier à toutes les incohérences biologiques ou physiques que leur invention pourrait rencontrer au cours de son fonctionnement. Alors oui l’auteur explique ce phénomène, mais la quasi-totalité du livre sert à expliquer des phénomènes communs par la science et cela n’était pas du tout le but recherché, je pense.

Il faudra admettre que le nouveau sujet de l’auteur est très intéressant, car nous apprendrons un grand nombre de choses. L’idée majeure véhiculée dans le livre est le fossé creusé par l’avancement social de la race humaine et la lenteur d’évolution nos gênes ancestrales. En effet, nous avons une multitude de réaction ou perception primitives qui ne sont plus du tout en phase avec ce nouveau modèle sociétal. Cela crée toute une série de situations grotesques qui sont expliquées en détail dans ce livre. Mais je ne vois pas bien même si c’est d’un grand intérêt ou est le rapport avec la loi de Murphy. Peut-être que l’auteur aurait voulu conceptualiser le fait qu’une multitude d’erreurs du Sapiens proviennent de cette dissension cognitive liée à un environnement refaçonné.

Quoi qu’il en soit ce livre est très intéressant et peu importe le sujet de base, l’humour rationnel de l’auteur est aussi très plaisant. On y apprendra une multitude de choses.

PS La citation est énorme : « un mensonge peut faire le tour de la terre le temps que la vérité mette ses chaussures »

Partager cette critique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *