Le mot d’esprit et ses rapports avec l’inconscient par Sigmund Freud

Voici le premier ouvrage léger que je lis de Sigmund Freud, léger  dans le sens ou le sujet traité n’est pas vraiment en lien avec le domaine psychiatrique. L’auteur vous proposera de plonger dans l’univers des différents jeux de mots afin d’expliquer de manière psychologique leur formation et effet.

À vrai dire je ne vois pas tellement l’utilité d’un tel ouvrage et dois avouer qu’il est particulièrement médiocre, on sent bien qu’à travers ce livre Freud tente de se diversifier et d’acquérir une nouvelle clientèle qui ne se situerait plus uniquement dans le domaine intellectuel ou professionnel. Ou alors c’est peut-être un de ses premiers ouvrages manquant totalement de maturité.

Incroyable aussi dans cet ouvrage le nombre de fois qu’il prononcera le mot « Juif » on sent dans ce livre une revendication communautaire profonde que je n’ai retrouvé dans aucun de ses autres écrits ( admettons que je n’ai pas encore non plus lu l’intégralité de sa bibliographie pour le moment ).

Au final, livre très soft sur les mots de l’esprit qui est sans doute la forme larvaire de sa théorie sur le lapsus qui elle, ouvre de nombreuses portes dérobées.

Partager cette critique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *