Principes d’Économie Politique d’Alfred Marshall

Il m’est difficile de faire une critique potable de cet ouvrage, car celui-ci est tout bonnement gigantesque en termes d’information, je tenterai donc de rester concis. Bien plus qu’un simple livre d’économie, Alfred Marshall nous offre les fondements de l’économie néoclassique composés de non moins de six livres tous aussi palpitants les uns que les autres, car, nous ne nous trouverons à aucun moment le temps long en parcourant ces nombreux chapitres. Cette œuvre peut être considérée comme la suite de celle d’Adam Smith ou de Ricardo, c’est finalement une véritable encyclopédie économique. Continuer la lecture de « Principes d’Économie Politique d’Alfred Marshall »

Psychopathologie de la vie quotidienne de SIGMUND FREUD

Ouvrage introspectif du célèbre psychanalyste SIGMUND FREUD qui aura pour objectif de décrypter diverses significations d’actions émanant du subconscient comme les lapsus oraux ou écrits, les oublis, certaines erreurs de maladresses et les rêves. J’utilise le terme introspectif, car Sigmund dans cet ouvrage s’utilisera lui-même comme cobaye dans certains cas ou piochera le cas échéant dans son expérience professionnelle afin de narrer des exemples concrets de cas rencontrés avec ses patients pour étayer ses développements. Continuer la lecture de « Psychopathologie de la vie quotidienne de SIGMUND FREUD »

Fables d’Ésope

On entend souvent parler des fables de Jean de la fontaine comme la référence de ce genre littéraire, mais si c’est sans compter sur Ésope qui est le père spirituel de celles-ci en effet, c’est sur les fables d’Ésope que Jean de la Fontaine à presque honteusement puisé toutes les siennes. En fait, pour être honnête, je dois même avouer qu’il les a tout bonnement plagié à l’auteur grec. Les fables d’Ésope sont une compilation de sagesses populaires anciennes issues de la campagne qui à la base ne se propageaient pas de manière écrite, mais de manière orale, elles datent d’environ 1500 ans av. J.-C. et sont apparues en Grèce. Continuer la lecture de « Fables d’Ésope »

Économie du bien commun de Jean Tirole

Ouvrage traitant globalement de l’économie française même si certains concepts sont quasi universels et transposables à d’autres nations. Ce livre tentera de répondre à une multitude de questions d’actualité en utilisant une pensée économique contemporaine. Difficile de mettre cet auteur dans une case, lui-même faisant la distinction entre le hérisson conservateur et le renard agrégateur dans les milieux économiques, en effet on sentira dans son ouvrage l’influence d’Adam Smith père du libéralisme anglo-saxon mixé au plus grand étonnement du lecteur à un marxisme étatique de haut vol.  On se demande d’ailleurs si l’auteur avait bien compris la pensée de Adam Smith qui suggérait avant toute autre chose de laisser les entreprises en paix si on omet la préconisation de restreindre les ententes de cartel et toute autre action entraînant un monopole. Mais dans ce livre nous sommes très loin de ces fondamentaux ce qui n’est pas surprenant étant donnée l’origine de l’auteur. En effet nous sentirons avec regret cette culture étatique si française ou tout se règle à coup d’impôt de subvention, de régulation et d’ingérence. Continuer la lecture de « Économie du bien commun de Jean Tirole »

L’autodiscipline pour les entrepreneurs: Comment développer et maintenir l’autodiscipline en tant qu’entrepreneur de Martin Meadows

Ouvrage traitant de l’autodiscipline pour les personnes exerçant une activité indépendante. Il en va de soi le capital premier d’une entreprise est l’être humain qui la conçoit, ce livre vous propose donc au travers de toute une série d’astuce d’améliorer votre efficacité et rigueur sur le fond. En effet la plupart des principes évoqués sont plutôt profonds et auront une incidence importante sur une multitude d’actions annexes liée à votre activité. Continuer la lecture de « L’autodiscipline pour les entrepreneurs: Comment développer et maintenir l’autodiscipline en tant qu’entrepreneur de Martin Meadows »

Le Nouveau Testament – Les évangiles – La bible

Voilà donc la suite de l’Ancien Testament qui s’était quasiment  arrêté à la rencontre du peuple d’Israël avec le peuple romain qui causa d’après ce dernier une multitude d’afflictions envers les tribus israélites. Les premiers évangiles relatent sous différents angles la mort de Jésus ainsi que quelques-uns de ses accomplissements de son vivant. Jésus, ayant à la base une confession juive tenta comme le fit Moise en son temps de rassembler le peuple d’Israël et de devenir roi des Juifs à Jérusalem. Seulement le temps des prophètes juifs et des guerres de tribus avaient fait place à  celui de l’empire romain qui avait une toute autre puissance de frappe pour mater la moindre tentative de prise de pouvoir en ses terres. De plus Jésus avait au travers de ses actions attisé une jalousie considérable de ses confrères hébreux mais aussi par son non-respect des principes élémentaires de la confession juive comme travailler pendant le Sabbat. Une animosité montée à tel point qu’ils préféreront choisir de voir Jésus mourir à la pâque plutôt qu’un bandit notoire. On y évoquera en long et en large la trahison de certains de ses disciples le menant à la crucifixion. Et même en ce moment plutôt douloureux, une partie de la population resta sur place pour se moquer de lui et le narguant de ce qu’il pourrait bien faire de prophétique cloué à sa croix. Continuer la lecture de « Le Nouveau Testament – Les évangiles – La bible »

La Richesse des nations de Adam Smith

Tout d’abord il faut comprendre que contrairement à ce qui est vendu dans le commerce actuel sous forme de synthèse en un seul livre, l’œuvre économique originelle d’Adam Smith est composée de 5 tomes ou chacune des lignes écrites est nécessaire à la compréhension de la suivante. Pour comprendre la pensée économique du père fondateur du libéralisme anglais, vous devrez lire l’ensemble de ses 5 tomes. Bien qu’ayant été écrit vers 1720 au royaume uni, cet ouvrage signe le début de la transformation économique du monde vers le capitalisme et libéralisme. Continuer la lecture de « La Richesse des nations de Adam Smith »

L’imposture économique de Steve Keen

C’est ce que l’on pourrait appeler un pavé économique. Ceci est l’ouvrage de référence de l’économiste non conventionnel Steeve Kane qui a prévu la crise des surprimes alors que les théologiens de l’économie néoclassique ne virent rien se profiler à l’horizon leur modèle n’admettant pas cette option. Ceci est un livre complexe, très complexe qui ne s’adressera pas aux débutants ni même d’ailleurs aux économistes n’ayant pas assez de bagages mathématiques, car l’auteur en effet dispose de solides connaissances en physiques et mathématiques avancées et va s’en servir allègrement pour détruire la plupart des écoles de pensée dominante comme l’école marxiste, keynésienne ou encore néoclassique, mais aussi proposer des solutions plus cohérentes et en phase à la réalité du terrain. La culture économique de cet écrivain est vraiment impressionnante, il a étudié en profondeur la plupart des ouvrages des pères fondateurs de l’économie contemporaine comme Adam Smith, Friedman, Marks, Fisher, etc. Continuer la lecture de « L’imposture économique de Steve Keen »

L’Économie, C’est Pas Compliqué : comprendre l’Actualité de Fillion Gerald

Ouvrage d’économie générale tentant de décrire les phénomènes d’actualité au Québec ou Canada. Je précise le pays, car l’auteur décrira des aspects politiques ou économiques vraiment propres à ce pays ne s’étant parfois jamais produit en France.

Dans ce livre nous survolerons donc une multitude de sujets et tenterons de les comprendre avec un vocabulaire vulgarisé. En fait c’est surtout une approche sociale qui sera faite, car nous ne rentrerons jamais dans la technicité ce qui est d’ailleurs clairement expliqué en début d’ouvrage. Continuer la lecture de « L’Économie, C’est Pas Compliqué : comprendre l’Actualité de Fillion Gerald »

Jacques Généreux explique l’économie à tout le monde

Ce livre se présente sous forme de dialogue entre Jaques généreux et un élève imaginaire désirant apprendre les bases de l’économie. Il faut avouer que cet élève ne sera pas du tout contrariant, et malgré des questions intéressantes ira toujours dans le sens du maître, il manque légèrement de personnalité. Le contenu expliqué par le maître à son disciple aura pour but d’expliquer (et surtout critiquer) les différents courants de pensées économiques et leurs actions concrètes au sein des états durant les décennies passées ainsi que leurs effets sur le monde (cela ira du simple ouvrier jusqu’à la multinationale). Continuer la lecture de « Jacques Généreux explique l’économie à tout le monde »