Système de logique déductive et inductive de John Stuart Mill

 

Rares sont les livres me mettant intellectuellement en difficulté, mais les six livres que compose cet ouvrage l’ont clairement fait du début à la fin. Dans beaucoup d’ouvrages intellectuels, l’auteur met le paquet le premier tiers du livre puis s’essouffle et le livre devient commun. Le problème avec Mr Stuart Mill, c’est que cette personne ne fait pas semblant d’être un être au-dessus de la moyenne, il l’est tout naturellement. Du premier chapitre du premier livre au dernier chapitre du sixième livre, l’auteur déversera sans discontinuer un flot de matière grise difficilement accessible pour le commun du vulgaire. Continuer la lecture de « Système de logique déductive et inductive de John Stuart Mill »

Père riche, père pauvre : ce que les parents riches enseignent à leurs enfants de Robert t Kiyosaki

Cet ouvrage m’a parlé profondément, j’en ai même versé une larme tellement les pensées financières de l’auteur étaient profondes. Ce livre est tout simplement un chef-d’œuvre, un livre ou tout est bon à prendre, un livre qui changera votre vie ou vous montrera tout simplement que vous êtes dans la bonne voie. Continuer la lecture de « Père riche, père pauvre : ce que les parents riches enseignent à leurs enfants de Robert t Kiyosaki »

L’avenir d’une illusion de Sigmund Freud

Énième ouvrage traitant de la religion, cette fois-ci vu par un psychanalyste, le livre commencera par situer l’homme au sein de la civilisation puis s’engouffrera dans ce sujet qui à vraiment du coûté une fortune en encre.  Celui-ci valide le concept d’acceptation par de la masse par attraction gravitationnelle de l’opinion externe. Continuer la lecture de « L’avenir d’une illusion de Sigmund Freud »

Essais sur la religion de John Stuart MILL

Décidément, la religion est toujours malmenée par les intellectuels  de tout temps et de toute nation. En fait il apparaît que quand un Sapiens intellectuellement évolué se met à réfléchir puis à écrire sur le thème d’un dieu créateur de toute chose cette entité se transforme en vulgaire courant d’air sous le feu des projecteurs scientifiques. Bien que je commence à en avoir ma claque, de donner de l’importance à ces 3 livres religieux qui ne sont que balivernes en faisant la critique de livres expliquant finalement ce qu’une majorité d’êtres doués de raison sait déjà, je dois avouer que j’ai réussi à grappiller de superbes concepts issus de l’ouvrage de John. Continuer la lecture de « Essais sur la religion de John Stuart MILL »

De la liberté de John Stuart Mill

Autant pensais je trouver vertu et piété dans le nouveau et ancien testament (pour ne citer qu’eux) sans en déceler la moindre trace, autant je découvris pour la première fois dans un livre un concentré de sagesse et de bienfaisance par pur hasard. Hasard ? Pas tant que cela, John Stuart Mill est cité un nombre incalculable de fois dans de nombreux ouvrages et cela m’a donné envie de découvrir ce philosophe qui pour le coup m’a fasciné. Continuer la lecture de « De la liberté de John Stuart Mill »

Le monde comme volonté et comme représentation de Arthur Schopenhauer

Voilà donc la pièce maîtresse de l’œuvre philosophique de Schopenhauer, pour la comprendre, car elle reste au demeurant complexe, il faudra se mettre dans les conditions temporelles propres à l’auteur. L’écrivain a publié ce livre lors de la mutation de la perception théologique en perception scientifique, cela a remis à plat bon nombre de connaissances fondamentales. Les « intellectuels » ont alors commencé à prophétiser d’une nouvelle manière, c’est-à-dire l’art de déployer des conceptions humaines et personnelles souvent erronées pour décrire le champ applicatif immuable de la science du monde qui bien souvent nous dépasse faute de connaissances réelles. Continuer la lecture de « Le monde comme volonté et comme représentation de Arthur Schopenhauer »

Fables d’Ésope

On entend souvent parler des fables de Jean de la fontaine comme la référence de ce genre littéraire, mais si c’est sans compter sur Ésope qui est le père spirituel de celles-ci en effet, c’est sur les fables d’Ésope que Jean de la Fontaine à presque honteusement puisé toutes les siennes. En fait, pour être honnête, je dois même avouer qu’il les a tout bonnement plagié à l’auteur grec. Les fables d’Ésope sont une compilation de sagesses populaires anciennes issues de la campagne qui à la base ne se propageaient pas de manière écrite, mais de manière orale, elles datent d’environ 1500 ans av. J.-C. et sont apparues en Grèce. Continuer la lecture de « Fables d’Ésope »

Dieu et l’État de Michel Bakounine

Livre politique traitant de l’état ainsi que de la religion. L’auteur ferait presque passer Friedrich Nietzsche pour un pieu chrétien analphabète, oui dans ce livre l’auteur va développer une argumentation sur les tromperies de la religion judéo-chrétienne à faire pâlir tout écrivain ayant traité jusqu’à lors du sujet. Toute la propagande religieuse y sera décortiquée historiquement, techniquement et idéologiquement pour enfin rebondir sur la succession de cette entité : l’état. Continuer la lecture de « Dieu et l’État de Michel Bakounine »

La Philosophie dans le boudoir de M. Marquis de Sade

Voilà donc l’ouvrage tant décrié par le corps clérical. Il faut tout d’abord concéder à Mr Sade qu’il avait un courage immense d’écrire un livre détruisant de quelques lignes des siècles de mœurs collectives tentant de s’homogénéiser le plus possible afin de faire croître la cohésion sociale de nos civilisations. Mais voilà le Marquis de Sade était différent et il comptait bien expliquer sa vision très personnelle des relations humaines dans cet ouvrage érotico-philosophique. Continuer la lecture de « La Philosophie dans le boudoir de M. Marquis de Sade »

L’Antéchrist de Friedrich Wilhelm Nietzsche

Voilà un des ouvrages les plus aboutis de notre plus fervent athée dénommé Mr Nietzsche. Il faut bien avouer que je n’étais pas habitué à lire d’ouvrage aussi construit de cet auteur, car non, cette fois l’écrivain ne partira pas au plus profond de ses pensées en les retranscrivant telle quelle sur papier ce qui donnait de temps à autre une image de brouillon voir de brainstorming. L’œuvre a pour thème la religion et surtout la chrétienté et jusqu’au bout, l’ouvrage s’en tiendra là pour le plus grand bonheur du rationalisme cognitif. Continuer la lecture de « L’Antéchrist de Friedrich Wilhelm Nietzsche »